Loading...

La lettre de J.C. Frisch - mars 2019

Chers amis du Baroque Nomade,

Quoi de plus naturel, pour un musicien nomade comme moi, que de faire...

... l’éloge d’une gare ?

Depuis les fenêtres du train, sur le chemin de fer qui mène d’Austerlitz à Orléans et au-delà, on aperçoit la grande enseigne : GARE AU THEATRE. La halle a été conquise depuis des années par des gens de théâtre. A l’intérieur : des fragments de locomotive, des signaux ferroviaires, et une activité perpétuelle. Comme un vrai hall de gare, c’est un lieu de croisement, de rencontres, de tentatives, de départs et d'arrivées, un lieu foisonnant, déjanté, déglingué, foutraque : baroque.

Depuis un an, le premier lundi de chaque mois, le Baroque Nomade, groupe de musique baroque que j'ai créé il y a plus de 20 ans, s'installe dans l’une des salles pour une série de concerts. C’est l’acoustique particulièrement adaptée à la musique que nous aimons, et l'équipe enthousiaste et chaleureuse, qui nous ont donné cette envie. Nous y jouons nous-mêmes, et nous recevons nos amis dont les projets s'intègrent dans le cadre que nous avons choisi : musique ancienne, musiques du monde, et plus si affinité. Pas de micros, pas d'enceintes, juste des musiciens.

Puisque nous sommes dans un lieu de création de texte, où l'on représente des pièces d’auteurs vivants, où l'on écoute et collecte les mots des gens, des voisins, des hôtes de passage, nous sollicitons lors des concerts la parole des auditeurs, la vôtre. Peut-être un jour en ferons-nous quelques chose, sur scène, mais, déjà, nous aimons parler avec vous.

Parallèlement, nous préparons un projet participatif : Entends l’Ailleurs. Nous collectons et confrontons les musiques venues de partout s'installer à Vitry. En juin, nous présenterons une première étape, catalogue des musiques qui se croisent ici : Malouf, Renaissance, vietnamienne, écossaise...

Nous aimons l’idée de ces concerts en circuit court, directement du producteur au consommateur, ou de la bouche et la main à l’oreille. Une sorte d’AMAP de la musique. C’est dire combien vous, auditeurs, êtes importants pour ce projet. Dans ce monde où le virtuel s'empare de nous, je suis convaincu que l’avenir de la musique sera de plus en plus… bio ? organique ? Humain, en tout cas, car nous en avons besoin.

À tout bientôt à Gare au Théâtre ?

Ci-dessus, Geetha Navale, veena, à Gare au Theâtre en mai.