press

press review 2015-16

Alongside their regular classical concerts, Le Baroque Nomade do spectacular projetcs exploring Baroque music in China, the trade routes of Venice, Jesuits in Ethiopia and the ambassadors of Louis XIV in Tunis. (Soundlines, juin 2016)

Un dialogue des cultures pleinement assumé par l’ensemble XVIII-21 Le Baroque Nomade, de Jean-Christophe Frisch. Coutumier de ces programmes qui cherchent dans la musique occidentale les influences des ailleurs, il rêve ici dans "La nouba rêvée du Roi Soleil" aux origines méditerranéennes des mélodies et des rythmes de la musique de Lully, Charpentier ou Lambert. (La Terrasse, juin 2016)

Un ensemble des plus inattendus conjuguant les talents d’artistes tunisiens et français. (...) C’est cette musique qui nous revient comme sortie des méandres de la mémoire de l’interculturalité, avec ses voix nostalgiques, ses instruments oubliés et ses saveurs d’un autre temps qui renaît (...), entre Orient et Occident, entre cour flamboyante du roi Soleil et mémoire lancinante des Ottomans et des Husseinites. (Le Temps Tunisie, janvier 2016)

Une performance musicale de très bonne facture, pour un exemple brillant de dialogue des cultures. (Res Musica, novembre 2015)

Waar stijlen fraai combineren, musici prachtige (deels geïmproviseerde) muziek creën en waaruit maar weer eens blijkt hoe universeel muziek is. (musikframes.nl 2015)

Un langage riche et polymorphe (Qobuz, nov 2015)

Jean-Christophe Frisch pose cette question simple, pourtant cruciale : comment et quand jouer la musique des autres ? Son hypothèse : pour une célébration. (France Culture 7/10/2015)

De la vasta producción musical de la humanidad, sabemos muy poco.[...] A lo largo del mundo son investigadores como [ Le Baroque Nomade] quienes unen escasas piezas disponibles de una historia cuyos ecos escuchamos hoy. [...] En todas las épocas hay personas que quieren ir la frente de lo que hay por descubrir y conocer de otros seres humanos. (La Nación, Costa-Rica, 5 août 2015)

L’ensemble s’est mis aux dimensions de la salle, plutôt modestes : un instrumentiste par voix, mais le continuo est bien fourni. Les extraits de la tragédie Lyrique Alceste, composée en 1674, l’année de la fondation des Invalides, n’en sont pas moins beaux et poignants. Cyrille Gerstenhaber est excellente : diction parfaite et belle expressivité, son chaleureux et bien travaillé. Dans l’air du prologue, elle apporte juste ce qu’il faut de variété à cette phrase de la Nymphe de la Seine. Dans la Plainte Italienne, [elle] imite à la perfection les pleurs (en italien) du personnage qui vient d’apprendre son sacrifice. (Resmusica-octobre 2015)

press review 2014

L’Eloge de la folie interroge la relation de la folie et de la musique à travers le temps. En s’associant aux instrumentistes de tradition orientale et baroque, mais aussi grâce à la coopération spectaculaire du danseur originaire du Cameroun, Merlin Nyakam, Le Baroque Nomade signe dans Eloge de la folie, l’un de ses meilleurs spectacles, d’autant plus décisif qu’il est présenté en 2014 à l’occasion de sa saison musicale anniversaire marquant les 20 ans de l’ensemble créé par Jean-Christophe Frisch. classique news

Le nomadisme, le voyage sont l’essence même du projet artistique de l’Ensemble XVIII-21. Baroque nomade : sous l’impulsion de directeur artistique, Jean Christophe Frisch (photo), la formation n’aime rien tant que partir à la rencontre des musiques extra-européennes, savantes ou populaires. Le spectacle « Eloge de la Folie » montre une autre manière de s’aventurer sur des terres étranges, inconnues. Il marque aussi le commencement pour XVIII-21 d’une résidence de trois ans à Meudon.
http://www.concertclassic.com/article/une-interview-de-jean-christophe-frisch-lensemble-xviii-21-en-residence-meudon

L’ensemble XVIII-21 Le Baroque Nomade fête ses vingt ans. Jean-Christophe Frisch, son fondateur et directeur musical, publie à cette occasion un livre passionnant.
[...] Une poignée de musiciens, réunis autour du flûtiste et chef d’orchestre Jean-Christophe Frisch, s’attachent à faire revivre ces rencontres inouïes qui sont un voyage dans le temps et l’espace. Ce sont les aventures des uns et des autres, séparés par quelques siècles mais réunis par un même goût de la découverte, qui sont contées dans les pages du Baroque Nomade. (Classica, février 2014)

Une immersion dans des mondes musicaux limite, entre musique savante et traditionnelle. Ensemble visionnaire et unique dans sa façon de voyager dans l’espace et le temps. (La Terrasse, mars 2014)

C’est un ensemble unique en son genre, puisque sa mission première est de réaliser des reconstitutions historiques entre la musique baroque et les musiques extra-européennes. C’est un ensemble qui recherche à la fois l’exotisme et l’écoute des autres. (LCI, 13 juillet 2014)

Cela fait vingt ans que Jean-Christophe Frisch se consacre à la promotion de la musique baroque. Refusant de s’enfermer dans une partition trop bien cadrée, voire un peu figée, son ensemble XVIII-21 Le Baroque Nomade s’attache à se faire rencontrer les répertoires européens des XVIIe et XVIIIe siècles et des musiques traditionnelles nées ailleurs. (Bouger en Val-de-Marne, février 2014)

press review 2013

Si Venise fut au XVIIe siècle un « miroir du monde », le qualificatif s’applique tout aussi bien aux explorations musicales de Jean-Christophe Frisch, biologiste, flûtiste et chef d’orchestre.
(Le Devoir, Montréal, novembre 2013)

Featuring composed works, improvised pieces and folk songs from across the globe, the program offered a welcome alternative to traditional classical music concerts and proved that the boundaries between east and west are more imaginary than real. […]Though Le Baroque Nomade is by no means the first or only ensemble to blend musical traditions of centuries past, I hope more musicians are encouraged to follow suit and explore music outside the classical canon in order to highlight cross-cultural connections.
(Bachtrack, novembre 2013)

Jean-Christophe Frisch a fait de la rencontre et des métissages un ferment essentiel à son approche musicale. […] XVIII-21 Le Baroque Nomade participe au renouvellement de l’interprétation de la musique baroque et s’intéresse particulièrement aux rencontres historiquement avérées entre musiques baroques européennes et autres musiques traditionnelles.
(Quebec Hebdo, novembre 2013)

Ensemble visionnaire et unique dans sa façon de voyager dans l’espace et le temps.
(La Terrasse, octobre 2013)

Un somptueux concert a coloré de mille couleurs les voûtes de l’abbatiale de Noirlac, pour clôturer une belle journée de Traversée autour de la folie. Un moment intense de folle gaieté musicale, offert au public des Traversées par le groupe XVIII-21 Baroque nomade, sous la direction de Jean-Christophe Frisch.
http://www.leberry.fr/cher/actualite/pays/boischaut/2012/07/09/le-baroque-nomade-eloge-de-la-folie_1216948.html

Over the past 20 years Baroque Nomade has explored music from all over the world, from Turkey to Brazil to the Philippines. […]Frisch says that looking at the musical interactions of the baroque period shows that, beyond the results of European exploration and colonialism, people were still able to connect on an emotional level.
(RFI English, août 2013)

Sans cesse à la poursuite des artistes qui en ont inspiré tant d’autres, il réinvente les trésors des musiques du monde et les fait partager. XVIII-21 Le Baroque Nomade, dont certains disques ont été nominés aux Victoires, a démontré tout son charme, au sens le plus fort.
(La Croix du Nord, mai 2013)